3 questions à Julien Bruneau, Co-fondateur et CTO chez iQSpot

Partager
  •  
  •  
  •  
  •  

Après son passage chez Inria, Julien Bruneau, ex ingénieur Transfert et Innovation et lauréat du concours national d’aide à la création Bpifrance a depuis peu pris son envol pour se consacrer à son projet de création d’entreprise : IQspot. Il nous raconte l’évolution de son projet ainsi que les liens qui unissent la startup à Inria.

 

Comment êtes-vous arrivé chez Inria et qu’est-ce qui vous a décidé à créer IQSpot ?

« J’ai effectué ma thèse chez Inria Bordeaux – Sud-Ouest au sein de l’équipe-projet Phoenix dirigée par Charles Consel, pendant laquelle j’ai contribué au développement du logiciel DiaSuiteBox. Ce logiciel permet de facilement tester et développer des applications coordonnant des objets connectés. J’ai ensuite obtenu un poste d’Ingénieur Transfert et Innovation afin d’évaluer les possibilités de transfert de DiaSuiteBox. Une année passée à rencontrer des acteurs du marché de la domotique et immotique m’a convaincu qu’il y avait une opportunité à saisir dans le domaine de la gestion intelligente de bâtiment.

Le projet de création d’entreprise s’est concrétisé en 2013 lorsque le projet a été lauréat dans la catégorie “En émergence” du concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes organisé par Bpifrance. La dotation allouée a permis d’accompagner la maturation du projet en finançant étude de marché et de faisabilité technique. Pendant cette période de maturation, l’équipe iQSpot s’est étoffée avec l’association de Yann Guiomar, anciennement Directeur Général de la société Coronis, et Quentin Enard, qui a également fait sa thèse sur le logiciel DiaSuiteBox. Depuis novembre 2013, nous sommes de plus accompagnés par l’Incubateur Régional d’Aquitaine. »

Quels sont les liens actuels entre Inria et IQSpot ?

« Tout d’abord, un contrat de licence d’utilisation du logiciel DiaSuiteBox lie Inria et iQSpot en permettant à iQSpot de bénéficier de DiaSuiteBox. Des réunions régulières sont également organisées entre le Service Transfert et Innovation du centre Inria Bordeaux et iQSpot afin d’échanger sur l’avancement d’iQSpot et d’éventuellement mettre en oeuvre des collaborations avec Inria. »

Quel est le positionnement d’IQSpot et où en est l’entreprise aujourd’hui ?

« iQSpot propose une solution logicielle dédiée à l’efficacité énergétique de bâtiment tertiaire. Nous fournissons des informations analytiques au gestionnaire de bâtiment, sur un tableau de bord Web, l’informant en temps réel de la consommation de son bâtiment. Afin de sensibiliser les usagers du bâtiment sur les problématiques énergétiques, nous proposons des écrans disposés dans le bâtiment, ainsi qu’une application mobile les informant des performances énergétiques du bâtiment. Il est à noter que des gains de l’ordre de 12% peuvent être réalisés en rendant acteur les occupants d’un bâtiment sur le sujet de l’efficacité énergétique. »

Nous sommes actuellement dans la phase de développement d’une première version commercialisable de notre offre logicielle. Notre solution a été déployé dans 2 bâtiments pilotes. Nous recherchons d’autres sites afin de démontrer la convivialité et l’efficacité de notre solution en matière d’efficacité énergétique.

 

Retrouvez Julien Bruneau sur LinkedIn

About the author

Equipe Inria alumni

Other posts from the same category

Sylvain Massip Opscidia

OPEN SCIENCE : 3 questions à Sylvain Massip PDG et fondateur d’Opscidia

5 novembre 2019
Partager
  •  
  •  
  •  
  •  

Partager    Sylvain, pouvez-vous vous présenter ?   « Je suis physicien de formation, et passionné par la recherche scientifique en général. J’ai étudié à Centrale Paris, puis j’ai fait un doctorat à l’Université de Cambridge, où j’ai travaillé sur les cellules photovoltaïques de troisième génération. J’ai ensuite rejoint une toute jeune start’up parisienne dont j’ai dirigé l’équipe … Continuer la lecture de OPEN SCIENCE : 3 questions à Sylvain Massip PDG et fondateur d’Opscidia

OPEN SCIENCE : 3 questions à Arnaud Legrand sur la Recherche reproductible

1 novembre 2019
Partager
  •  
  •  
  •  
  •  

Partager    Lors de la Session du 12 novembre, Arnaud Legrand reviendra sur ce qu’il convient d’appeler la crise de la reproductibilité et de crédibilité qui a frappé à peu près tous les domaines scientifiques.   Arnaud, pouvez-vous vous présenter ? « Je suis chercheur au CNRS à l’Université de Grenoble depuis 2004. J’ai obtenu mon doctorat de … Continuer la lecture de OPEN SCIENCE : 3 questions à Arnaud Legrand sur la Recherche reproductible